Une confiserie dans l'Hérault!

Rémy Groussard, une confiserie dans l'Hérault : payer plus pour garder des emplois sur le territoire

"C'est simple, l'inflation nous met face à un mur." Rémy Groussard, dirigeant des Ateliers de tonton Pierrot, confiserie dont le siège est situé dans le petit village de Graissessac (Hérault), ne cache pas sa frustration. Le jeune patron de 26 ans a fait le choix d'augmenter de 10% en moyenne ses salariés. Une décision, qui, "même si elle ne suit pas l'inflation", a un coût, alors que l'entreprise, "même si elle n'est pas dans le rouge", "a des marges réduites" et subit elle aussi l'augmentation des prix des matières premières. Et ce n'est pas le seul défi auquel l'entreprise, fondée par le père de Rémy Groussard, doit faire face.

"La situation est compliquée, nous sommes l'une des dernières entreprises de la région. On essaye de rester ici, mais on a du mal à embaucher. Nous sommes situés dans une zone où il y a eu une désertification."

Rémy Groussard, dirigeant d'une confiserie 

à franceinfo

Dans la région, la voiture est indispensable et, avec l'augmentation du prix de l'essence, les employés, qui doivent parfois faire des dizaines de kilomètres pour se rendre au travail, risquent de ne plus s'y retrouver financièrement. Si les salaires n'augmentent pas, "les jeunes ne viendront plus", soupire le chef d'entreprise.

Lire l'article